Qu’est-ce que je peux bien vous dire ?

 

 

 

Ces hommes et femmes ont tous entre 60 et 80 ans et font partie de l’Association « Les Arts Vidéos ». Grâce à celle-ci, j’ai pu rencontrer et filmer chaque personne à Marseille par le biais d’un rendez-vous. Ce travail n’a fait l’objet d’aucune répétition ; c’est une expérience spontanée face à l’objectif. Ces personnes commencent d’abord par se présenter puis parlent, le débit est souvent interrompu par des inexactitudes et des doutes. C’est un travail en une seule prise comme « une prise de vie, un échange de regards et de mise à l’épreuve du monde et de l’autre » dira Louis Malle. Il s’agit de tout, tout de suite. Je collectionne les récits au point de convergence, de rencontre. 

These men and women are all aged between 60 and 80 and are members of the “Les Arts Vidéos” association. Thanks to this association, I could encounter and film each person in Marseille. There were no prior rehearsals; it was a spontaneous experience in front of the objective. They start by presenting themselves, after which they start speaking. The flow of the speech is often disrupted by inaccuracies and moments of doubt. This work is a one shot work, “a shot of life, an exchange of glances and putting to the test of the world and of the others”, as Louis Malle said. It’s about everything, straight away. I collect the stories in the point of convergence and encounter.